Blog

Archive for March, 2012

Haiti – l’espoir de la reconstruction

Monday, March 19th, 2012
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.5/5 (2 votes cast)

En avril 2010, je m’étais rendu pour la première fois en Haïti, alors que le tremblement de terre venait de frapper durement la capitale. J’y avais vu le désarroi et la détresse de milliers de gens laissés sans toits, sans eau, sans emplois. J’avais alors promis que nous ne les abandonnerions pas, même et surtout, une fois les projecteurs détournés vers d’autres coins du monde. L’Europe a tenu sa promesse. Contrairement aux idées reçues, la Commission a engagé 75% des 522 millions d’euros promis. Notre aide a permis au pays de ne pas s’effondrer tout d’abord, et de préparer l’avenir ensuite. Certes, tout n’est pas parfait, et les besoins sont immenses. Mais  il a fallu tenir compte de la situation complexe, à la fois sur le plan politique et humanitaire, et de la capacité d’absorption du pays pour assurer un impact de l’aide. La Commission ne manie pas le porte-voix mais elle agit aux côtés des haïtiens et de tous ceux qui travaillent depuis 2 ans à la reconstruction du pays. C’est ce que j’ai voulu montrer par ma deuxième visite dans le pays du 6 au 8 mars derniers. J’en suis revenu plus optimiste que ce que je n’avais imaginé. Même si la situation reste fragile, des progrès ont été enregistrés. Les urgences les plus importantes ont été résolues et Haïti évolue peu à peu vers la normalité. D’abord, un gouvernement a été mis en place. J’ai pu m’entretenir longuement avec le nouveau Président M. Martelly, avant d’aller rencontrer le Parlement. Mon message était simple : la stabilité politique sur le long terme est, pour nous, un élément essentiel. Haïti ne peut pas se permettre des retards supplémentaires car la reconstruction du pays en serait la victime. Nous avons besoin d’un interlocuteur fiable et en capacité d’agir. Le President Martelly m’a fait part de sa vision pour approfondir le développement du pays, assurer les services sociaux et créer des emplois. Je lui ai confirmé la volonté totale de l’UE, qui reste le premier donateur dans le pays, d’accompagner le gouvernement haïtien dans ses efforts. Nous avons ainsi signé un document de stratégie pour 2012 et 2013, permettant d’allouer 100 millions d’euros supplémentaires pour appuyer la reconstruction. La rencontre avec le Parlement s’est tenue dans des locaux en préfabriqué, le nouveau Parlement devant être reconstruit dans les années qui viennent. Ce fut une discussion animée, voire passionnée, qui m’a permis de souligner l’action de la Commission dans la reconstruction et son soutien à la vie démocratique du pays. Le rôle des ONG a été l’un des points de la discussion. J’ai pu rappeler que les ONG ont un rôle indispensable dans la phase d’aide humanitaire puisqu’elles ont l’expertise et les capacités d’agir au plus vite. La phase d’aide au développement de plus long terme se fait, et se fera, davantage en coordination avec les autorités haïtiennes et les acteurs locaux. Le succès sera au rendez-vous si le gouvernement et les autorités nationales sont dans le siège du conducteur et décident de l’avenir du pays.

J’ai été heureux de constater que le Président Martelly partage ce principe, et a reconnu l’UE comme un partenaire majeur. Nous avons vivement apprécié sa présence à nos côtés pour inaugurer 3 projets majeurs financés par l’UE : la finalisation du tronçon Mirebalais-Hinche de la RN3, mais aussi l’école fondamentale et le centre pédagogique de Hinche, qui permettra la mise en place d’une école publique gratuite et le tribunal de Hinche, symbole de notre appui a la reconstruction et renforcement de l’Etat de droit.

A Hinche, j’ai vu l’espoir et l’envie de construire un avenir sur le visage des gens, notamment des enfants de l’école élémentaire que nous avons inaugurée. La reconstruction d’Haïti restera une priorité pour l’UE dans les années à venir. Nous continuerons d’être un partenaire fiable, et, en travaillant en coordination avec nos partenaires et le gouvernement haïtien, je souhaite que nous reconstruisions Haiti “en mieux”.

International’s Women Day

Thursday, March 8th, 2012
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.3/5 (3 votes cast)

Today we celebrate the International’s Women Day. This important occasion marks the economic, social, political and cultural achievements of women around the world, but also reminds us that from 1.6 billion people live in extreme poverty, majority are women.

Not only poverty has a female face, but the economic crisis hit women the hardest. When poor families lack money they usually decide to pool out girls from schools.  We know that when women are getting richer they invest more in food and education for their children and less is spent on alcohol and tobacco.

Therefore in our development programmes we introduced “a female factor” – most of our actions have to specifically enhance women’s engagement and we have already achieved good results. Thanks to our aid 85,000 of new female students in the poor countries have been enrolled in secondary education and more than 4 million births were attended by health personnel. 

Although much has been achieved, there is still a lot of work to be done. Every day, thousands of women and girls are victims of violence, including sexual abuse, trafficking and early and forced marriage. Educating and engaging with girls and boys is key as they are important agents of change in bringing about a shift in cultural attitudes in future generations.

I want to reiterate that promoting women’s rights and gender equality is not only an issue for women alone. This is an issue important for the well-being and sustainable development of society.

I am spending this day in Haiti, where many women are still suffering the consequences of the devastating earthquake. The EU provides here help, in particular to pregnant women and new mothers and their children.

Many women fight a heroic, yet unnoticed battle for the benefit of their families. My wishes go today to these women, to mothers and daughters, women activists and scientists, to female leaders all around the world. And I would like to stress, that I will remain committed to pay special attention to women’s rights and issues in our development policies.

Lessons learnt from Myanmar

Friday, March 2nd, 2012
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.0/5 (4 votes cast)

Last week I returned from my first visit to Myanmar. I was able to spend only three days in the country. Three days marked by intensive discussions with political leaders, civil society representatives, media people, and NGO operators.

Three intensive days.

Read the full entry